Skip to content

K#14 Comment piloter l’association qui défend les droits humains ?

Portrait de Philippe Morié, Délégué général de l'association Rêves et mentions du titre de l'épisode 14

Comment piloter l’association qui défend les droits humains ?

Philippe Morié travaille depuis plus de 25 ans dans la solidarité internationale, au service des droits fondamentaux. Pendant plus de 13 ans, il est Responsable du Pôle Afrique au sein du Secours Catholique au siège à Paris. Puis, il eut l’opportunité de travailler sur le terrain au Cameroun dans des projets humanitaires, dans la République du Congo et au Bénin pendant plus de 5 ans.

Depuis deux ans, il est le Délégué général de l’association « Agir Ensemble pour les Droits de l’Homme ». AEDH est une association non gouvernementale, basée à Lyon, qui s’engage depuis 1989 pour défendre et promouvoir les droits humains et les libertés à travers le monde.

« Je suis très fier d’être Délégué général de cette association qui reste une organisation. »

Le principal objectif de l’association AEDH est de s’allier avec des acteurs de la société civile qui luttent contre les violations des droits humains sur le terrain.

« Je suis dans une démarche d’ouverture, de partage, d’interaction et je suis très heureux de partager mon expérience avec mes confères. »

Dans cet épisode, vous découvrirez :

  • Les facteurs clés de succès de Philippe dans le pilotage de l’association et sa feuille de route
  • Les chiffres clés et les valeurs d’AEDH
  • Comment organiser l’anniversaire des 70 ans de la Déclaration Universelle des droits de l’Homme
  • Comment recruter des grands mécènes et des bénévoles
  • Comment l’équipe permanente d’AEDH est-elle managée
  • Comment est structurée la Gouvernance de l’association

Facteurs clés de succès du pilotage d’AEDH :

  • S’allier avec des acteurs locaux pour agir concrètement sur le terrain
  • Penser ses partenariats à plusieurs échelles : locale/régionale, nationale, européenne, internationale
  • L’ancrage local permet de recruter des Administrateurs, des donateurs, des bénévoles, des stagiaires, des adhérents, des militants et de constituer des consortiums pour les bailleurs de fonds.
  • Agilité, ouverture, capacité à d’adapter au changement

 Les chiffres clés d’AEDH

  • 30 ans d’existence
  • 1 millions € / an de budget
  • 12 personnes dans l’équipe opérationnelle (salariés·es, bénévoles, stagiaires)
  • 20 partenaires, organisations de défense des droits de l’Homme
  • 10 pays dans lesquels l’association est engagée
  • 7 projets menés actuellement
  • 4 domaines prioritaires d’intervention : consolidation de l’état de droit et la mobilisation citoyenne, le droit des minorités ethniques et sexuelles, le droit des femmes, la lutte contre la torture et les détentions arbitraires.
  • De nombreux bailleurs de fonds : Union Européenne, Agence Française de Développement, fondations privées

« Il faut être ambitieux dans la vie, il faut viser haut, cela permet d’avancer. »

Les valeurs d’AEDH

  • Solidarité
  • Respect de la dignité des personnes humaines
  • Partenariat

Comment organiser l’anniversaire des 70 ans de la Déclaration universelle des droits de l’Homme :

  • Co-organisation avec les partenaires lyonnais à l’Opéra de Lyon.
  • Invitation de partenaires étrangers et d’artistes
  • AEDH est membre de la plateforme nationale des droits de l’Homme et en assure le secrétariat exécutif
  • Mise en place d’un comité de pilotage 8 mois avant
  • Trouver des alliés
  • Définir une feuille de route : répartition des tâches, objectifs de l’évènement, cadre de l’évènement, contexte, budget, qui est référent, publics cibles.
  • Définir le chronogramme associé

Ne pas négliger le plan de communication !

  • Communiquer suffisamment en amont et notamment auprès du grand public.
  • Définir des partenariats presse

 « Organiser un évènement, c’est avant tout un travail en réseau et en équipe. »

Feuille de route du Délégué général

Comment la construire ?

  • Réaliser un état des lieux en rencontrant les partenaires depuis 30 ans et les acteurs de l’écosystème lyonnais (université, ONG, politiques) : 2 mois.
  • Réalisation d’une analyse SWOT, forces/faiblesses/opportunités/menaces de l’association pour faire ressortir les pistes d’amélioration et les actions concrètes
  • Rédaction de la feuille de route : 1 mois
  • Organisation d’un atelier de travail collaboratif avec l’équipe salariée pour amender la feuille de route
  • Soumission de la feuille de route au Conseil d’Administration
  • Mise en œuvre des chantier
  • Points tous les 3 mois avec l’équipe salariée puis avec le Conseil d’Administration

« En tant que DG, je me dois d’avoir une feuille de route précise et co-construite avec l’équipe. »

 Les 4 grands chantiers de la feuille de route de Philippe :

  • Plan stratégique pluriannuel : fondamentaux de l’association, stratégies par zone géographiques, travail sur les domaines/thématiques
  • Consolidation du modèle économique :

>cartographier les partenaires : qui peut financer quoi,

>renforcer les grands donateurs,

>renforcer la collecte de dons : septembre-décembre est la meilleure période, mailing, conférence-débat, cagnotte Helloasso

  • Communication : plateforme de marque avec une agence, refonte logo et charte
  • Gestion administrative et financière : audit interne puis mise à jour du manuel de procédures.

Comment recruter les grands mécènes ?

  • Identification de 200 grands donateurs dans la région puis ciblage de 20 personnes les plus susceptibles de partager les valeurs d’AEDH par analyse documentaire
  • Contact par courrier personnalisé puis relance
  • Rendez-vous individuels

« L’ancrage local est pour moi essentiel car il constitue la pérennité de l’association. »

L’équipe permanente

Composition

  • 5 personnes salariées, toutes cadres : 3 Chargées de projet, 1 Responsable administration et financière, 1 Délégué général
  • 7 personnes bénévoles et stagiaires
  • Stagiaires en Master 2 en solidarité internationale : École 3A, Institut Bioforce, Université Lyon 2 et 3, Institut des droits de l’Homme de Lyon rattaché à l’École catholique de Lyon.

« Sans les volontaires, les stagiaires, les bénévoles, on ne serait pas en mesure de mener à bien l’’ensemble des projets. »

 Comment l’équipe permanente est-elle managée ?

  • Réunions hebdomadaires avec les 5 salariés·es
  • Réunions d’équipe élargie tous les 15 jours (12 personnes)
  • Repas de Noël
  • Repas régulier avec la Gouvernance
  • Philippe a mis en place des fiches métiers à son arrivée
  • Philippe a mis en place des entretiens annuels avec des CR et des objectifs sur l’année

« Il faut rendre les personnes autonomes et développer le management collectif. La convivialité et les temps informels sont essentiels. »

Comment envoyer son équipe en mission sur le terrain à l’étranger ?

  • C’est une grosse préparation en amont, il faut organiser des missions
  • S’assurer que la sécurité soit bien présente
  • Maintenir le lien toute l’année avec les partenaires locaux avec des outils sécurisés comme WhatsApp, Skype. Il y a des dossiers, des tableaux de bord, des indicateurs, des conventions de partenariat, mais surtout, il faut se parler.
  • Philippe accompagne les Chargé·es de projet en complément, pour renforcer les partenariats institutionnels par exemple.
  • Toutes les Chargé·es de projet de l’association disposent d’une expérience internationale.

« Dans nos partenariats, nous avons mis en place des modalités pour renforcer la fluidité de la communication. »

Comment recruter des bénévoles ?

  • Définir les missions précises : recherche de financement, communication, vie associative, gestion administrative,
  • Lancer les offres sur France bénévolat par exemple : au 1er semestre 2019, Philippe a recruté 6 bénévoles.

Comment est structurée la Gouvernance de l’association ?

  • Assemblée générale : 1 par an
  • Conseil d’Administration : 12 Administrateurs·rices qui se réunissent 6 à 7 fois par an
  • Bureau : 4 personnes

>Président, Secrétaire, Secrétaire adjoint et Trésorier

>Points réguliers avec le Président

>Bureau toutes les 6 semaines à Lyon

« Il y a une vraie vie associative et pour moi, c’est essentiel. »

Évènement signature de l’association

  • C’est de donner la parole à des partenaires, acteurs locaux.
  • Philippe invite tous les Délégué·es généraux·ales à participer aux évènements d’Agir ensemble !

Mot de la fin de Philippe

  • Avoir une vision partagée
  • Avoir de l’assertivité, un leadership bienveillant
  • Avoir de l’agilité

Teaser de l’épisode #14

« Meilleure pratique »

Comment contacter Philippe :

« Je suis très ouvert, je suis prêt à rencontrer les autres Délégués généraux ! »

Maintenant, c’est à vous !

Si vous aimez le podcast et souhaitez nous soutenir, plusieurs possibilités :

  • Vous abonner à notre liste de diffusion  
  • Noter le podcast sur Apple podcasts ou votre application de podcast/musique 😊
  • Informer toutes les personnes impliquées dans une association autour de vous qu’un podcast leur est dédié.
  • Me laisser un petit mot pour me dire ce que vous avez pensé de l’épisode, ce que vous avez appris, ou ce que vous avez envie de tester au sein de votre association : c’est une joie que d’entrer en contact avec vous, je réponds à tous les messages, que ce soit en commentaire, par mail et sur les réseaux sociaux.

 

Merci pour votre écoute et à bientôt pour appliquer les meilleures pratiques du métier !

Laissez un commentaire





Scroll To Top