K#7 Comment piloter une association dans la tech’ inclusive ?

Portrait de Lola Cayatte, souriante et informations sur l'épisode à droite, fond bleu

Lola Cayatte est Leader et good will ambassador de l’association La Handitech depuis sa création en 2017. Son quotidien : piloter un éco système de + 250 start-ups dans la tech’ inclusive !

Lola a un profil particulier : c’est une jeune Déléguée générale formée aux métiers des ONG dans son cursus initial. Pour ma part, je milite pour la formalisation d’un diplôme de Délégué·e général·e, avec comme destination la direction d’association, fondation, fonds de dotation, ONG et pourquoi pas même de société coopérative.

Je vous invite à retrouver Lola dans cet épisode, avec qui je décortique le pilotage d’une jeune association dans la tech’ inclusive.

Dans cet épisode, vous découvrirez :

  • Comment se structurent progressivement l’association et sa Gouvernance,
  • Comment les projets sont pilotés, comment s’organise la communication,
  • Quel est l’événement signature de l’association,
  • Le retour de Lola sur son métier de Leader.

La fiche d’identité de la Handitech :

La Handitech est une association d’entreprises fondée en 2017. Elle a pour objectifs de fédérer, coordonner et promouvoir l’ensemble des acteurs qui innovent ou soutiennent l’innovation au service des personnes en situation de handicap ou de perte d’autonomie. La Handitech est un écosystème, véritable support pour tous les acteurs de l’inclusion et des technologies inclusives.

Les chiffres clés de la Handitech :

  • Le handicap concerne 10% de la population française. Ce chiffre est en augmentation notamment à cause du vieillissement de la population.
  • Ce sont déjà 15 projets et environ 20 adhérents.
  • Un écosystème de +250 start-ups qui innovent autour du handicap.

Quel est l’objectif principal de la Handitech ?

Le but est l’émergence de solutions qui puissent répondre aux enjeux de la société de demain. Les progrès technologiques ne font qu’augmenter et permettent de répondre aux enjeux de société.

« Nous pensons que l’innovation est un levier fantastique. »

Comment se structurent l’association et sa Gouvernance ?

La gouvernance :

  • Un Conseil d’Administration restreint composé pour l’instant de 2 personnes.
  • 1 réunion par mois en présentiel à Paris.
  • Il n’y a pas encore d’Assemblée Générale. Les Statuts de La Handitech ne mentionnent pas l’obligation de se réunir au moins une fois par an.

Quel est le modèle économique ?

  • Il existe un droit d’entrée pour les adhérents. La cotisation est fixée en fonction de la taille de l’entreprise, du nombre de salariés·es et de la nature de la structure adhérente.
  • Les ressources sont aussi composées des adhésions et du mécénat pour le moment. C’est avant tout un mécénat financier. Mais les leaders de clusters font aussi du mécénat de compétence.

Quel est le programme d’action de l’association ?

  • La Handitech fonctionne un peu comme un incubateur de projets : elle aide à construire les projets, à les faire émerger. Elle apporte les compétences, puis le projet repart chez le membre. La Handitech effectue ensuite un suivi.
  • Le projet « Bureau Inclusif » est un bon exemple :

14 start-ups ont relevé tout ce à quoi un collaborateur·trice peut faire face dans son bureau : communiquer, travailler, se déplacer, le bien-être au travail, comment être lorsqu’on est en situation de handicap. Le « Bureau inclusif » est une solution qui désormais existe et peut se déplacer dans les entreprises qui le souhaitent.

Les groupes de travail :

  • 7 clusters représentant aussi les collèges d’adhérents : la santé, smart cities, l’emploi, la construction, la mobilité, la culture, l’accessibilité numérique.
  • Les projets sont identifiés par les membres de l’association. Les clusters se constituent selon les besoins des membres et sont pilotés par des leaders. La co construction est de mise en permanence !
  • Les membres s’associent selon leurs compétences et leur complémentarité pour concrétiser les projets.
  • Les clusters se réunissent une fois par trimestre.

 Le retour d’expérience de Lola sur son poste de Leader :

« Nous ne sommes pas vraiment prêts à tous les échecs auxquels nous devons faire face. »

Lola Cayatte était seule quand elle a débuté ce métier. Elle a dû faire face aux nombreuses problématiques et responsabilités liées à la création d’une association d’entreprises.

Les débuts ont été difficiles :

  • Un emploi du temps chargé, un milieu associatif très « mouvant »,
  • Au début, il n’y a personne avec qui échanger. C’est la solitude du Leader.
  • Il faut tout faire en même temps, tout mener de front et s’organiser.
  • Il faut faire face à énormément de responsabilités.

« J’aurais aimé que l’on m’enseigne ce droit à l’échec. »

 Les conseils d’une jeune Leader ?

  • Il faut apprendre à se lancer, à se tromper.
  • Il faut tout noter, ne pas faire confiance à sa mémoire ! Le cahier et le calendrier sont les meilleurs outils !
  • Il faut apprendre à faire confiance à son instinct et faire confiance à ses adhérents·es.

Dans les associations, on fonctionne un peu comme dans les start-ups : il faut surtout commencer avant d’être prêt. Et ensuite on perfectionne.

« Délégué général, c’est un métier qui vous fait grandir très vite. C’est un métier qui demande beaucoup d’optimisme et d’idéalisme. Ma plus grosse épine dans le pied, c’est la solitude. L’engagement associatif est enrichissant, mais c’est surtout important : c’est ensemble qu’on avance plus vite et surtout plus loin. »

La plus grande victoire de la Handitech ?

  • Avoir construit les clusters en si peu de temps.
  • Voir vivre une association avec un avenir aussi ouvert.

Comment communique la Handitech ?

  • Les réseaux sociaux sont très importants, surtout pour une association axée sur la technologie.
  • Il faut faire du Community Management.
  • Linkedin et Twitter sont des réseaux essentiels car la Handitech est positionnée comme en B to B. Lola Cayatte essaie de twitter au moins une fois par jour. Pour LinkedIn, au moins une fois par semaine.
  • La Handitech pratique le marketing de contenu avec un
  • Un réseau social d’entreprise privé est en cours de construction. C’est un projet mené par l’un des clusters de la Handitech.

Quel est l’évènement signature de la Handitech ?

  • Les Trophées de la Handitech, dont la 3e édition est en préparation. Organisés une fois par an, ils récompensent les entrepreneurs au service du handicap.
  • Cet événement permet d’alimenter le vivier d’entrepreneurs, de mettre un coup de projecteur sur l’écosystème de la tech for good qui n’est pas très connu.
  • Il y a 9 nominés·es par session et une dotation financière pour les gagnants.
  • Les nominéses sont répartis par thématiques, qui rejoignent celles des clusters : la santé, la mobilité, l’emploi, l’Intelligence Artificielle, la robotique et enfin un prix étudiant.

Vidéo « meilleure pratique #7 »

Comment contacter Lola ?

Maintenant, c’est à vous !

  • Quelle est votre association ? Quelle est votre formation ?
  • Souhaitez-vous nous faire part de votre expérience en tant que Délégué·e général·e, Responsable d’association ou fondation ?
  • Racontez-moi votre histoire dans les commentaires !
  • Vous connaissez des Responsables d’association, fondation ou ONG, des Délégués·es généraux·ales ? Dites-leur qu’un podcast leur est dédié, et que c’est entièrement gratuit !

Je vous remercie pour votre écoute et vous dis à bientôt pour appliquer les meilleures pratiques de notre métier !

 

Laissez un commentaire